Bucatini all'amatriciana

vendredi 28 juillet 2017

Piment, tomate et surtout guanciale composent ce plat typique de la ville d’Amatrice ! Un plat de pâte légèrement épicé et original qui change un peu d’une sauce tomate classique.


Amatrice est une ville des Abruzzes, qui a malheureusement été touchée par de violents tremblements de terre il y a près d’un an. C’est dans cette région que l’on trouve quelques produits italiens merveilleux comme le pecorino et le guanciale (à prononcer [guanchialé]), un lard spécial italien.

Guanciale au piment

Pour ce plat, interdiction d’utiliser des lardons ou du lard, prenez du guanciale ou rien ! Le guanciale est un produit italien fait à partir de bajoue de porc (guancia signifie joue en italien) qui est ensuite frottée avec des épices, du sel, du sucre et du poivre puis séchée pendant plusieurs semaines. Il a vraiment un goût exceptionnel et entre dans la composition des vrais spaghetti carbonara !

Comme vous pouvez le voir sur la photo, le guanciale est essentiellement composé de gras, et une mince couche de “viande“ au centre.


Avec cette sauce amatriciana, on utilise traditionnellement des spaghetti, et plus récemment des bucatini, ces sortes de spaghetti troués qui permettent à la sauce de rentrer dedans.



Pour tout vous dire, je ne pensais pas faire cette recette. A l’origine, je cherchais du guanciale pour faire des spaghetti à la carbonara, mais je n’ai trouvé que du guanciale au piment, du coup je me suis dit que j’allais faire cette recette. Il est assez difficile de trouver du guanciale, même en Haute-Savoie à la frontière de l’Italie. Je pense qu’on en trouverait même plus facilement à Paris. Perso, je le trouve sur un stand italien au marché, mais vous devriez en trouver dans des épiceries italiennes, ou je pense aux Halles à Lyon (dites moi en commentaire où vous en trouvez).




Ingrédients : pour 4 personnes
  • 320-380g de bucatini
  • 1 gousse d’ail
  • de l’huile d’olive
  • 1 piment rouge
  • 150g de guanciale
  • 8cl de vin blanc sec
  • 600g de tomates
  • 100g de pecorino





Porter à ébullition une casserole d’eau.
Laver les tomates, les équeuter, et faire une croix au couteau sur chaque tomate.

Baisser le feu, il faut que l’eau soit très chaude mais qu’elle ne bout pas. Plonger les tomates dedans et laisser cuire jusqu’à ce que les tomates flottent et que la peau se décolle, cela prend 10 minutes environ.
Petit incident d'appareil photo : j'avais oublié la carte SD et heureusement je m'en suis rendu compte assez rapidement ! Donc il doit bien y avoir 6 tomates dans votre casserole et non 2 😉


Egoutter les tomates et les plonger dans un bol d’eau très froide.

Eplucher les tomates, enlever le trognon et les réserver dans un bol.

Dans un poêle à grands rebords, faire revenir la gousse d’ail dans un peu d’huile d’olive. Il en faut vraiment très peu, le guanciale est très gras du coup il ne vaut mieux pas mettre trop d’huile.

Emincer le piment et l’ajouter dans la poêle.

Retirer la couenne du guanciale.

Coupez-le en petits dés.

Ajouter les dés de guanciale et laisser cuire jusqu’à ce que le gras du guanciale soit transparent.

Un fois le guanciale cuit, verser le vin blanc, puis les tomates et laisser réduire environ 30 minutes.

Dans une casserole d’eau, faire cuire les bucatini 8 minutes (ou ce qui est indiqué sur le paquet) afin qu’ils soient al dente.

Egoutter les bucatini, et les verser dans la sauce. Bien mélanger et servir.

Râper du pecorino sur les pâtes dans les assiettes, et déguster !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire et à poser des questions ;)